Oli  alerte rouge à Tahiti

first_imgOli : alerte rouge à TahitiOli n’était qu’une dépression tropicale il y a deux jours. C’est aujourd’hui un cyclone qui détruit la Polynésie française.Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française a eu raison de s’inquiéter de la dépression qui se dirigeait vers le sud-est de Tahiti en début de semaine : hier, la Polynésie française a été placée en niveau d’alerte rouge. Le cyclone Oli a ravagé, comme l’indiquaient les prévisions, l’archipel des Australes.Dans les Îles Sous le Vent, Oli est dévastateur. Un homme âgé de 40 ans a été emporté hier par la mer à Tubuaï, alors qu’il se promenait sur la plage où des vagues de six à huit mètres se forment depuis hier matin. Certains vents violents atteignent une vitesse de plus de 200 km/h. Le Haut-commissariat de la République a déclaré l’état de catastrophe naturelle. Plusieurs blessés ont été recensés, et plus de 300 habitations détruites par la montée des eaux.La ministre française de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, est bloquée à Tahiti par le cyclone, alors qu’elle souhaite se rendre à Bora Bora, afin d’accompagner les 3.500 réfugiés isolés dans des hangars. Quant aux touristes, les mairies de l’archipel ont pris soin de les mettre hors de danger, tous étant répartis dans des hôtels en dur.Le 5 février 2010 à 10:42 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Nicolas Hulot plébiscité par les écologistes pour les primaires dEELV

first_imgNicolas Hulot plébiscité par les écologistes pour les primaires d’EELVIl y a quelques semaines, Nicolas Hulot déclarait réfléchir à une éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2012. Une idée qui reçoit le soutien des Verts, et notamment de Denis Baupin, adjoint au maire de Paris chargé de l’environnement. Pour lui, cette candidature “serait une excellente nouvelle pour l’écologie”.Dans un entretien accordé au Figaro, Denis Baupin estime que la candidature de Nicolas Hulot, “au même titre que celle d’Eva Joly”, constituerait un pas important pour les écologistes. Cette candidature serait “la preuve que l’époque où l’écologie politique était repliée sur elle-même est révolue”, estime l’élu Europe Ecologie-Les Verts (EELV).À lire aussiJournée mondiale de l’environnement : Quelques astuces pour un mode de vie plus écolo au bureauPersonnage médiatique très apprécié de l’opinion publique, de droite comme de gauche, Nicolas Hulot “a fait du chemin. Aujourd’hui il incarne nos aspirations à concilier la sauvegarde de la planète et la justice sociale”, souligne Denis Baupin, jugeant “inconcevable” l’absence d’un candidat écologiste aux présidentielles de 2012. Le PS plaide de son côté en faveur d’un projet commun, et se montre réfractaire à la candidature d’EELV aux élections.Le parti écologiste organisera ses primaires au cours de l’été. Pour l’heure, seuls Eva Joly et Yves Cochet se sont portés candidats. Il y a quelques semaines, à l’occasion du vingtième anniversaire de sa fondation, Nicolas Hulot affirmait ne pas exclure la possibilité de se présenter, et promettait de prendre sa décision avant l’été. “Très sincèrement, j’y réfléchis, mais jusqu’à présent ce n’est pas ma priorité, ce n’est pas mon ambition. Je ne suis pas convaincu que je sois armé pour ça”, avait-il toutefois confié lors d’une session de questions-réponses avec les Français.Le 26 janvier 2011 à 16:34 • Emmanuel Perrinlast_img read more